Rencontres d’affaires dans l’industrie agro-alimentaire : Des opérateurs français les 3 et 4 juillet en Algérie

Rencontres d’affaires dans l’industrie agro-alimentaire : Des opérateurs français les 3 et 4 juillet en Algérie

L e  secteur algérien des industries agroalimentaires (IAA), attire de plus en plus d’investisseurs étrangers. D’ailleurs, le Bureau Business France d’Alger organise, les 3 et 4 juillet 2017, des rencontres d’affaires avec les professionnels de l’industrie alimentaire en Algérie. Le secteur en question, qui est en plein expansion, induit une forte demande en équipements, lignes de production, intrants, emballages et savoir-faire.

Pour les opérateurs français, l’Algérie demeure un marché porteur en intrants, équipements pour la boulangerie, les abattoirs, la transformation des céréales, des produits laitiers, des produits carnés, des fruits et légumes, du sucre, des huiles, pour l’embouteillage, le stockage et le conditionnement… L’objectif du Gouvernement est de réduire les importations, en les substituant par des productions locales. La sécurité alimentaire étant le principal objectif.

Cette rencontre intervient au moment où les entreprises du secteur agro-alimentaire, avec la mondialisation des marchés, vont être forcées d’opérer dans un contexte de plus en plus compétitif que ce soit en termes de prix ou en termes de développement de nouveaux attributs, nouveaux débouchés ou encore de nouveaux procédés.

Les entreprises doivent investir dans de nouvelles technologies en matière d’équipement, de compétences et de procédés et de procéder à la modification de l’ensemble des techniques et des procédés utilisés pour améliorer la productivité et la profitabilité étant données les nouvelles configurations des marchés. Aussi, le défi de l’exportation des produits agricoles et agro-industrie algériens avec la nouvelle dimension africaine en se basant sur l’intégration africaine dans les chaînes de valeur mondiales.

Par ailleurs et dans le domaine de la coopération entre les deux pays, dans la filière agroalimentaire, trois accords ont été signés, en avril dernier, entre des entreprises privées algériennes et françaises. Il s’agit d’un accord pour la création à Oran d’une usine de production de levures et des produits dérivés, d’une capacité de 25.000 tonnes/an, entre le groupe algérien Agrodiv et la société française Le saffre.

Imene A/Algérie Eco

advert

No comments yet.

Leave a Reply

Dialogue 5+5: nécessité de renforcer le dialogue et de la concertation pour faire face aux défis

Dialogue 5+5: nécessité de renforcer le dialogue et de la concertation pour faire face aux défis

La nécessité de renforcer la dialogue et la concertation entre les pays membres du Dialogue 5+5 a été soulignée dimanche […]

Une exposition photographique chinoise sur le patrimoine islamique à Alger

Une exposition photographique chinoise sur le patrimoine islamique à Alger

Une exposition photographique chinoise sur les us et coutumes et le patrimoine des peuples musulmans ayant contribué autrefois à « la […]

Algérie-France: nécessité de poursuivre et de renforcer la coopération dans le domaine de la sécurité sociale

Algérie-France: nécessité de poursuivre et de renforcer la coopération dans le domaine de la sécurité sociale

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali et l’ambassadeur de France en Algérie, Xavier […]

Le Premier #SocialSellingForum arrive à Alger

Le Premier #SocialSellingForum arrive à Alger

L’AD-ENP « Association des Diplômés de l’Ecole Nationale Polytechnique », organise durant la journée du 01 février 2018, le premier #SocialSellingForum […]

Yennayer en Russie: Le riche patrimoine algérien mis en valeur à Moscou

Yennayer en Russie: Le riche patrimoine algérien mis en valeur à Moscou

Les Algériens de Moscou ont célébré, samedi, dans une ambiance conviviale la fête de Yennayer, le nouvel an berbère, partageant […]

La fête de Yennayer célébrée au Centre culturel algérien de Paris

La fête de Yennayer célébrée au Centre culturel algérien de Paris

Yennayer, qui marque le nouvel an amazigh, désormais fête nationale chômée et payée, a été célébré vendredi au Centre culturel […]

Inline