L’Algérie, destination touristique émergente, met en valeur son produit saharien au salon de Paris

L’Algérie, destination touristique émergente, met en valeur son produit saharien au salon de Paris

L ‘Algérie, destination touristique émergente, propose au 38e Salon international du tourisme de Paris une variété d’offres et de produits, notamment l’inégalable produit saharien, le plus grand musée à ciel ouvert de la planète.

Représentée par l’Office national du tourisme (ONT), la délégation algérienne, présente dans l’un des plus importants salons internationaux du tourisme, compte promouvoir le tourisme d’aventure (saharien), un produit qui se « se vend par lui-même ».

A cet effet, un stand de 250 m2 a été réservé aux participants algériens (artisans, opérateurs et exposants) pour exposer et commercialiser leurs produits touristiques, découvrir les dernières nouveautés du marché international du tourisme, lancer des activités promotionnelles et organiser des rencontres d’affaires avec des opérateurs touristiques étrangers.

« Il y a un engouement des visiteurs et opérateurs pour le stand Algérie. Il y a des habitués (des tours-opérateurs, des agences) qui connaissent les produits algériens et qui ont l’habitude de travailler avec l’Algérie », a indiqué Noureddine Belmihoub, directeur général de l’ONT, rencontré par l’APS au salon.

« Ces agences étrangères sont venues pour améliorer le produit et augmenter le nombre d’échanges. Il y a également d’autres tours-opérateurs qui s’intéressent aux produits algériens qui sont actuellement en négociations avec des membres de la délégation », a-t-il précisé, en sa qualité de chef de la délégation algérienne présente à ce salon.

Pour ce responsable, l’Algérie est devenue une « grande destination » dans la rive sud du bassin méditerranéen et reste une destination « surprise » en raison du fait que le marché touristique de cette région est « saturé », a-t-il expliqué, soulignant que maintenant, les gens demandent à voir l’Algérie, à la découvrir « en raison du fait qu’il n’y a plus de problème sécuritaire ».

« Beaucoup d’indicateurs peuvent en témoigner, notamment la dernière décision des Etats-Unis de supprimer la prime de risque pour les diplomates américains en mission en Algérie », a-t-il argué, qualifiant cette décisions de « signal fort » qui a été soutenu par l’Allemagne qui considère l’Algérie comme un pays « sûr ».

Dans ce contexte, il a estimé que les opérateurs du secteur touristique « sont tenus par des résultats », affirmant qu’aujourd’hui, « toutes les portes leur sont ouvertes ».

« L’Etat a mis tous le moyens pour assurer l’investissement dans le secteur touristique : le foncier, le prêt bancaire et même la facilitation de l’obtention du visa pour les touristes. Des orientations ont été données, en tout cas, dans ce sens », a-t-il dit, montrant le chemin à suivre : « il faut savoir vendre nos produits ».

Il a cité entre autres produits touristiques, le produit phare du Sahara algérien.

« C’est un produit inégalable. C’est le plus grand musée à ciel ouvert de la planète qui représente les deux-tiers de la superficie de l’Algérie », a-t-il relevé.

Il faut rappeler que les Oasis et la Saoura, le Touat et le Gourara ou encore le circuit des Ksour et la vallée du Mzab figurent dans le patrimoine universel de l’humanité.

Pour le DG de l’ONT, il faut maintenant passer à la deuxième phase qui est celle de la formation, la culture et l’éducation pour la « chose touristique ». « Le tourisme est l’affaire de tout le monde, ce n’est pas uniquement l’affaire

de l’administration, ni de l’office, ni des agences. Il nous reste la culture du tourisme à développer et notre cheval de bataille restera la formation, en plus du fait que la population algérienne doit avoir le sens du tourisme », a-t-il conclu.

Des responsables d’agences de tourisme ont soulevé, pour leur part, les « lourdeurs » dans l’obtention de visa d’entrée en Algérie pour les touristes étrangers qui, selon leur propos, « freinent » le développement et la promotion des produits touristiques algériens.

Aps

Tags: ,

advert

No comments yet.

Leave a Reply

11e édition des « Rencontres Algérie » à Paris

11e édition des « Rencontres Algérie » à Paris

Les travaux de la 11e édition des « Rencontres Algérie », organisées par plusieurs partenaires franco-algériens, se tiendront jeudi à Paris au […]

Rachid Boudjedra ressuscite toute la complexité, politique et sociale, d’un moment clé de l’après-guerre

Rachid Boudjedra ressuscite toute la complexité, politique et sociale, d’un moment clé de l’après-guerre

Au chevet des ombres grises             L’écrivain et auteur de la répudiation, roman qui lui a valu la fatwa à […]

Exposition sur Eugène Delacroix (1798-1863) jusqu’au 23 juillet 2018 au musée du Louvre

Exposition sur Eugène Delacroix (1798-1863) jusqu’au 23 juillet 2018 au musée du Louvre

  « Réunissant 180 oeuvres, cette rétrospective relève un défi resté inédit depuis  l’exposition parisienne qui commémorait en 1963 le centenaire […]

L’épopée du Canal de Suez jusqu’au 5 Août 2018 à l’Institut du Monde Arabe

L’épopée du Canal de Suez jusqu’au 5 Août 2018 à l’Institut du Monde Arabe

Introduction à l’exposition par l’Institut du Monde Arabe :   «Une histoire pharaonique : 40 siècles depuis le percement par les Egyptiens […]

Réouverture du musée de Timgad après 25 ans de fermeture

Réouverture du musée de Timgad après 25 ans de fermeture

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a présidé dimanche la réouverture du musée d’archéologie de Timgad (Batna)  fermé depuis […]

L’interdite ou à la quête du désert acquis à sa cause

L’interdite ou à la quête du désert acquis à sa cause

Le combat de femmes Deux romans déjà parus publiés chez Ramsy dans lesquels l’auteur évoquait le sud Algérien. Elle récidive, […]

Inline