Expositions: Biskra, sortilèges d’une oasis 23 septembre 2016 – 22 janvier 2017

Expositions: Biskra, sortilèges d’une oasis 23 septembre 2016 – 22 janvier 2017

A utour de 1900, la cité-oasis de Biskra est une station d’hivernage huppée, creuset d’une société complexe. Une complexité dont ses illustres visiteurs disent bien peu dans leurs œuvres.

Celles-ci sont signées Frederick Arthur Bridgman, Maurice Bompard, Marie Caire-Tonoir, Henri Valensi, Maurice Denis, Oskar Kokoschka, Henri Clamens…, on les revisitera bien sûr au fil de l’exposition, dans un contexte élargi : il inclut aussi bien les sources de l’orientalisme en Algérie (Eugène Fromentin, Gustave Guillaumet), que la peinture algérienne de Slimane Becha et Chaouia Noureddine Tabhera.

On prendra aussi la mesure de la société du temps, dans toute sa complexité – cultivateurs, ouvriers et négociants pied-noir, dignitaires algériens et militaires français, marchands mozabites et artisans juifs, danseuses Ouled-Naïl, travailleurs et musiciens noirs, Bédouins et maîtres des caravanes de dromadaires.

Tout comme on découvrira la Biskra traditionnelle et touristique, son architecture, et toute la richesse de la photographie « saharienne » et du fonds des stéréoscopes aux Kodaks des touristes et militaires.

Un parcours qui fait la part belle à la « sensibilité d’avant-garde », enrichi d’extrait de films évocateurs de l’ancienne Biskra et bercé d’archives sonores d’exception : les enregistrements réalisés par Béla Bartók en 1913.

L’exposition s’articule en cinq grandes sections. Celles-ci sont organisées autour de deux « kiosques » consacrés à la musique et au cinéma.

L’Architecture et l’urbanisme

  • Le Vieux Biskra : séguias et palmiers-dattiers
  • Le Fort Saint-Germain et la ville orthogonale
  • Le marché de Biskra et le quartier des Ouled-Naïl
  • Le goût « mauresque » : le casino et l’Hôtel de Ville
  • Trois « grands hôtels » : le Sahara, le Royal, le Transatlantique

Le tourisme

  • La station d’hivernage et les thermes
  • La vie quotidienne dans les hôtels
  • Le jardin Landon
  • Les excursions et autres « attractions »
  • Le tourisme après l’Indépendance : l’hôtel Les Ziban (1968)

La peinture

  • Aux sources de l’orientalisme en Algérie : Eugène Fromentin et Gustave Guillaumet
  • Les orientalistes à Biskra : Frederick Arthur Bridgman et Maurice Bompard
  • Les femmes peintres : Marie Caire-Tonoir
  • L’art moderniste : Henri Valensi, Maurice Denis, Oskar Kokoschka, Henri Clamens
  • La peinture algérienne : Slimane Becha, Chaouia Noureddine Tabhera

La photographie et les arts graphiques

  • Un Parisien dans le désert : Jacques-Félix Moulin (1856)
  • La photographie et les journaux illustrés : de la visite de Napoléon III (1865) au monument du Cardinal Lavigerie (1900)
  • Auguste Maure et le studio « Photographie saharienne »
  • Des stéréoscopes aux Kodaks des touristes et des militaires

Une sensibilité d’avant-garde

  • André Gide, écrivain
  • Henri Evenepoël, peintre-photographe
  • Henri Matisse, peintre et épistolier
  • Béla Bartók, ethnomusicologue et compositeur

Commissariat : Roger Benjamin, professeur d’Histoire de l’art, Université de Sydney et Eric Delpont, directeur du musée de l’IMA

Source : IMA

Tags: ,

advert

No comments yet.

Leave a Reply

3èmes Rencontres algéro-françaises de la Santé

3èmes Rencontres algéro-françaises de la Santé

Communiqué Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière avec l’Ambassade de France en Algérie […]

Le prix de la Ville verte a instauré l’esprit environnemental chez le citoyen

Le prix de la Ville verte a instauré l’esprit environnemental chez le citoyen

 La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma Zahra Zerouati, a assuré, samedi à Chlef, que la création du […]

Journées cinématographiques de Carthage: « Fatwa » décroche le Tanit d’or

Journées cinématographiques de Carthage: « Fatwa » décroche le Tanit d’or

Le long métrage de fiction « Fatwa », dernière oeuvre du réalisateur tunisien Mahmoud Ben Mahmoud, a remporté le Tanit d’or des […]

Dans « sous le viaduc une histoire d’amour » Leila Sebbar retrouve la voie Royale

Dans « sous le viaduc une histoire d’amour » Leila Sebbar retrouve la voie Royale

Tout œuvre littéraire a son univers mais chaque auteur a sa propre histoire. En effet, si la parole a une […]

Une conférence sur les investissements privés en Afrique le 29 novembre à Tokyo

Une conférence sur les investissements privés en Afrique le 29 novembre à Tokyo

La Banque africaine de développement (BAD) organisera, en partenariat avec le secteur privé japonais, une conférence le 29 novembre en cours à […]

Les exportations hors hydrocarbures atteindront 3 milliards de dollars fin 2018

Les exportations hors hydrocarbures atteindront 3 milliards de dollars fin 2018

Le volume des exportations hors hydrocarbures atteindra à la fin de l’année en cours trois (3) milliards de dollars, a […]

Inline